Les Festiv’ 2021 proposent 18 spectacles en trois mois

La culture sort de son sommeil ! Le programme des Festiv’ s’allonge d’un mois pour 2021 et propose 18 spectacles sur la place Saint-Pol et dans plusieurs parcs et promenades de la ville.

THOMAS KAHN (Soul pop)

Vendredi 4 juin, 18 heures, place Saint-Pol 

Baptisé le « Petit Prince de la Soul contemporaine » par le magazine Rolling Stone, Thomas Kahn, 30 ans est un jeune chanteur auteur, compositeur, interprète. Sa voix et son timbre nous rappellent les grands artistes noir-américains.

Cinq ans de scènes, plus de 200 concerts partout en France – devant Cali, Patrice, Saint Paul & the Broken Bones et bien d’autres, deux Olympia, trois stades de 18.000 personnes seul avec sa guitare, The Voice en 2015, un EP, un premier album salué par tous : Thomas Kahn est sur la bonne pente, celle qui mène loin, très loin.

LUCIEN CHEENNE (Chanson française)

Vendredi 11 juin, 18 heures, place Saint-Pol

Lucien Chéenne, chanteur francophone, vient d’une contrée éloignée qu’on appelle « zone rurale ». Accompagné à la contrebasse et au banjo par ses deux acolytes, il se la joue tireur d’élite, dans un trio suintant la chanson française populaire, entre la France d’Audiard et l’Amérique de Johnny Cash.

Entre la réalité des champs et le nouveau western régnant, Lucien Chéenne, d’une voix chaude et écorchée, cultive des chansons et raconte des histoires, des aventures sombres mais résolument humaines, où les mélodies et les mots explosent, nous rappelant à chaque instant l’importance de nos vies.

CACTUS RIDERS (Rock’n’roll 50’s)

Vendredi 18 juin, 18 heures, place Saint-Pol

Le show des Cactus Riders est une véritable machine à remonter le temps ! Avec leur look, leurs, leurs instruments, leurs voix, ils ressuscitent avec une authentique énergie ces chansons des années 50 que l’on a tous en mémoire.

Des plus jeunes aux plus anciens, voici une musique qui rassemble. Lorsqu’elle est incarnée par les CACTUS RIDERS, il est impossible de ne pas sentir ses chaussures partir dans toutes les directions, notamment celle de la piste pour une danse libératrice.

SUPAMOON (Electro Pop et R’n’B)

Vendredi 25 juin, 18 heures, place Saint-Pol

A la croisée entre électro-pop et r’n’b alternatif, Supamoon est un projet fusion qui interpelle… voire qui expose dangereusement au coup de foudre. C’est peut-être grâce aux mélodies entêtantes, aux compos machines impeccables, au mix audacieux entre hip-hop, musiques du monde et pop, ou au rayonnement de la voix de Claudia, aussi puissante que douce… C’est peut-être tout ça à la fois… ou alors ça ne s’explique pas, comme tout ce qui est merveilleux.

Sur scène, ça joue. De la musique bien sûr… mais aussi avec les lumières, les tenues de scène… et avec le personnage de Claudia qui s’interroge continuellement sur la féminité, au centre de la création. Tour à tour femme forte, charismatique ou sensible… Claudia incarne La Femme en général.

SELIA (Soul fusion)

Vendredi 2 juillet, 18 heures, place Saint-Pol

Avec sa voix chaleureuse et puissante, Selia fait chanter son âme. Chaque mélodie est une histoire racontée avec ferveur…

Sans cesse en quête d’alchimie musicale, la chanteuse façonne une soul fusion organique et moderne. Un style musical qui témoigne de ses influences à la croisée de la soul, du gospel, du jazz vocal et du hip-hop.

Pour Selia, la musique est avant tout une histoire de famille. Une histoire de voix, qu’elle fait résonner dès son plus jeune âge dans des choeurs Gospel dirigés par son père Frédéric Setodzo. Elle l’accompagne sur scène dès l’âge de 7 ans et intègre plus tard différents choeurs Gospel de sa région.

GRUMPY O SHEEP (Irish-flamenco-acoustico-punko-trad)

Vendredi 9 juillet, 18 heures, place Saint-Pol

Grumpy O Sheep est un duo bien barré, formé en 2017. Originaire de la région de Belfort, ce duo hors normes ( Lu : Violon/Chant et Boss : Guitare/chant/whistle/stomp ) mélange avec énergie et talent les couleurs des mélodies irlandaises empreintes de tourbe, de whisky et de bière et les rythmiques endiablées de la guitare espagnole le tout dans une interprétation résolument rock .
Originaux, décalés, énergiques, créatifs, innovants, talentueux ! Leur musique, brisant les frontières des genres est la rencontre aussi improbable qu’efficace de 2 styles musicaux qui sans eux n’aurait peut-être jamais eu lieu.

Ils commencent à tourner dans toute la France en 2019 et ont finalisé la même année leur premier album studio « east of Talisker ».

Les Accents (Musique baroque)

Dimanche 11 juillet, 16 heures, jardin Mauduison (Marches Saint-Jean)

L’ensemble Les Accents, fondé par Thibault Noally au Festival International d’Opéra Baroque de Beaune en juillet 2014, s’attache à défendre les répertoires vocaux et instrumentaux des 17e et 18e siècles ; en particulier le répertoire sacré italien (Oratorio, Motet) qui constitue la clef de voûte de son projet artistique.

Plus particulièrement lors des Festiv, Thibault Noally (violon et direction) accompagné d’Alexandrine Caravissilis (violon) interprèteront en duo des sonates de grands compositeurs du XVIIIè siècle : Jean-Marie Leclair, Louis-Gabriel Guillemain et Jean-Pierre Guignon.

Cuarteto Tafi (Voix argentine et musique du monde)

Vendredi 16 juillet, 18 heures, place Saint-Pol

Des chansons en espagnol, aussi engagées que poétiques, portées par une musique voyageuse aux sonorités modernes. Un bouzouki grec, une guitare aux accents flamencos et des percussions afro-latine. Chaque chanson de Cuarteto Tafí raisonne comme un hymne à la vie et à ses joies essentielles.

On vole des rives de la Méditerranée à celles de l’Océan pacifique et, en chemin, on y rencontre ce que l’humanité a de plus profond : l’amour, l’exil, la révolte ou l’amitié.

Autour de Leonor Harispe, chanteuse rayonnante avec une présence scénique remarquable, Ludovic Deny (Bouzouki grec), Matthieu Guenez (Guitare et Oud) et Frédéric Theiler (Percussions) s’imposent avec force sur ce 4ème album irrésistiblement énergique et poétique ».

MADAME BLUE (Chanson française-soul)

Vendredi 23 juillet, 18 heures, place Saint-Pol

Madame Blue, c’est de la chanson française sauce Soul pimentée par une pointe de Funk et la chaleur du blues. Un zeste d’humour, une pincée d’humeur, un soupçon de séduction, ajouter quatre personnalités pétillantes et laisser mijoter à feu doux. Et c’est prêt avec Virginie Berthou au chant, Tarek Helmi à la guitare, Guillaume Signorini à la batterie et Arnaud Traversa à la basse.
Ce groupe à bénéficier d’un coup de pouce avec le dispositif Propul’son de la FRACAMA/Région Centre – Val de Loire.

LES MOLDAVES (Cirque)

Vendredi 30 juillet, 18 heures, place Saint-Pol

Fraîchement débarqués de Moldavie équatoriale, Drago Popovitch et Piota Katchiev, acrobates de haut niveau, « forts froids et insensibles à la douleur » vous proposent un spectacle truffé de gags et de clowneries sur fond de musiques et danses traditionnelles slaves.

Avec un humour décalé et décapant, ils mêlent jeu et performances physiques : de la technique du doigt de fer au final époustouflant du spoutnik infernal, en passant par la faucille soviétique et l’étoile de Moscou, ces deux personnages vous embarquent dans leur univers au degré d’humour égal à celui du breuvage dont ils s’arrosent tout au long de leurs performances !

LUC ET VIRGINIE (Chansons du monde)

Dimanche 1er août, 186 heures, promenade Camille-Silvy

Avec Luc et Virginie venez faire le tour du monde en chansons !
De la chanson française bien sûr ! Mais avec Virginie au chant /guitare et Luc à l’accordéon, la musique n’a pas de frontières. De l’Italie à l’Irlande, de la Guadeloupe à l’Occitanie, les musiques traditionnelles seront aussi au rendez-vous.

FANFARA STATION (Fanfare Maghreb)

Vendredi 06 août, 18 heurtes, place Saint-Pol

Une ambiance dansante créée en direct par seulement 3 musiciens et deux loop station pour superposer les pistes et manipuler des sons acoustiques et électroniques. Fanfara Station mélange les sons des Brass Band, de l’électronique et des rythmes du Maghreb.

Marzouk a été inspiré par le souvenir de son père et sa fanfare. Il veut célébrer l’épopée des cultures musicales de la diaspora africaine et les connexions entre Moyen-Orient et Maghreb, Europe et Amériques.

 QUE TENGO (New cumbia)

Vendredi 13 août, 18 heures, place Saint-Pol

Ce quartet survitaminé délivre un cocktail détonnant de cumbia moderne et de groove caribéens, qui réveille immanquablement la joie et la danse menée par la charismatique chanteuse Ambar. Une écoute attentive laisse entrevoir un univers plus complexe où musique et textes valeurs.

Avec plus de 200 concerts dont des tournées en Colombie et en Egypte, Que Tengo a puisé dans le voyage l’émotion et l’inspiration de leurs deux EP. En concert, s spectateurs découvriront la complicité des quatre amis. Se surprenant à sourire, danser, chanter, ils entendront un hymne à l’humanité et à la nécessité de rêver concrètement un monde meilleur.

THEATRE EN HERBE « Sur le fil du mOnde» (Théâtre musical jeune public)

Dimanche 15 Août, 16 heures, parc Daupeley

Suivez la petite roulotte et partez en voyage … Venez découvrir les couleurs, les coutumes et les sonorités des pays traversés. Sur le fil du monde, c’est une rencontre et un partage avec le monde qui nous entoure, une sensibilisation à l’écologie et la protection des animaux.

Un spectacle émouvant et drôle, guidé par la musique, le chant, la danse, où les protagonistes partagent leurs espérances, leurs inquiétudes, mais surtout leur joie de vivre dans un monde bouillonnant de culture et d’échange.

BACK AND FORTH (Folk)

Vendredi 20 août, 18 heures, place Saint-Pol

Back and Forth : C’est une histoire d’amour mélancolique avec la Folk des belles années, les balades sous le soleil chaud, les forêts mystérieuses et les sentiers secrets.

Les harmonies cueillent nos cœurs pragmatiques et desserrent les nœuds pour qu’enfin les masques tombent. On se retrouve enfants ou fées, l’épiderme à vif devant ces trois êtres, leurs voix et leurs chansons. On est au bon endroit.

BALAPHONICS (Afrobeat, Brass Band, Fusion)

Samedi 21 août, 16 heures, près du city stade des Gauchetières

Les titres oscillent entre l’énergie live bien propre à ce brass band étincelant, une ambiance feutrée de prises studio intimistes et une inspiration malienne puisée lors de leur voyage à Bamako en 2018. C’est donc un voyage vocal et musical que propose Balaphonics : entre le Congo de Jupiter & Okwess, le Burkina Faso de Kandy Guira, le Mali de Moriba Diabaté, et le flow acéré du jamaïcain Franz Von, c’est un patchwork de timbres et de saveurs variées, une spécialité concoctée à Paris mais avec de goûtus ingrédients afros, dans une fusion détonante et généreuse. Balaphonics n’a qu’une envie, c’est de vous réveiller les papilles et d’enfiévrer votre dancefloor.

SKAWAX (Ska)

Vendredi 27 août, 18 heures, place Saint-Pol

Ce nom de skawax, c’est avant tout une énergie, un groupe, un son, un engagement. Depuis 2013, il galvanise le public, fidèle et festif, en transmettant envie et bonne humeur ! Le secret : une ligne basse-batterie efficace, accompagnée d’une guitare électrique rythmée et d’une section cuivre invitant à la fête. Le tout saupoudré de textes tantôt acides et dénonciateurs, tantôt légers et festifs, et inspiré par le rock-ska festif de la Ruda, les Caméleons… jusqu’au reggae de Sinsémilia.

COMPAGNIE ÉMERGENTE « Déséquilibre passager » (Cirque/Jonglage)

Dimanche 29 août, 16 heures, parc Louis-Moullin 

Dans ce solo désopilant d’une jongleur pas banal, on se dit : « Mon dieu, mais il va tout rater… ! » Et quand il a fini, on se demande s’il a vraiment fait exprès de réussir ?
Dans son inimitable style « old school » Lolo Cousins jongle avec presque tout. Y compris les circonstances et les situations ! Dans un spectacle où les prouesses bien réelles sont avant tout prétexte à rire, à la fois saltimbanque et clown contemporain, résolument vintage, M. Cousins réussit tout, mais presque ! En partenariat avec la compagnie du Théâtre Buissonnier.

0 Partages